Faire une demande de crédit pour l’achat d’une voiture

Crédit auto

Vous souhaitez vous offrir une nouvelle voiture, mais votre épargne n’est point conséquente ? Faites une demande de crédit pour conclure votre transaction. Découvrez les avantages d’un tel prêt, ainsi que les conditions à remplir pour y accéder.

Pourquoi faire une demande de crédit pour l’achat d’une voiture ?

Le crédit est l’une des solutions de financement les plus sollicitées en matière d’achat de voiture en France. Il permet aux particuliers qui ne disposent pas d’épargne suffisante de se procurer une voiture neuve ou d’occasion. Si vous avez besoin d’une voiture pour vos déplacements, et que vous votre épargne ne vous permet pas d’acquérir le modèle qui vous plait, en empruntant, vous aurez la possibilité de vous l’offrir. Le saviez-vous ? Les établissements de crédits offrent la possibilité aux clients de débuter le remboursement de leurs emprunts uniquement lorsque ces derniers deviennent officiellement propriétaires de leurs véhicules. Vous avez également la possibilité de retourner ou d’annuler votre crédit si le véhicule qui vous est livré ne correspond pas à vos attentes. Par ailleurs, il est possible de bénéficier d’une assurance emprunteur pour sécuriser le remboursement de votre prêt. Pour en savoir davantage sur tous ces avantages rendez-vous sur maif.fr.
Le crédit apporte donc une réelle liberté en matière d’achat automobile. Non seulement il libère les ménages qui ne disposent pas d’une bonne épargne, mais aussi, il leur donne la possibilité de s’offrir des voitures correspondant à leurs besoins. En France, seulement un tiers des voitures sont payées comptant, le reste est payé à crédit. De plus, dans cette grande majorité, plus de 20 % des acquéreurs ont la possibilité d’acheter leurs voitures au comptant, mais ils préfèrent le crédit. Savez-vous pourquoi ? Parce que c’est avantageux !

Quel type de crédit choisir pour acheter sa voiture ?

Le crédit voiture affecté ou crédit auto

Exclusivement dédié à l’achat des véhicules (voitures comme motos), il ne peut être contracté pour une autre raison. Ce prêt auto peut être utilisé pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion.
Dans ce type de contrat, la somme octroyée est calculée en fonction du coût du véhicule désiré par le client, on parle de crédit affecté. Par ailleurs, c’est l’organisme préteur qui paye directement le vendeur, l’emprunteur n’est que l’initiateur du crédit. En échange, il se doit de rembourser chaque mois la somme due sous forme de mensualités (sans compter les intérêts à gérer). En contrepartie, il bénéficie de toutes les libertés énoncées dans le premier paragraphe.

Le prêt personnel

Contrairement au crédit affecté, il ne finance pas un achat précis. Ce prêt permet à son acquéreur de disposer librement de la somme empruntée, sans qu’il ait à fournir de justificatifs d’utilisation. Par ailleurs, il permet de financer intégralement un ou plusieurs achats de véhicules.
Tout comme les autres crédits à la consommation, on y souscrit pour une durée pouvant aller de quelques mois à plusieurs années. La somme empruntée est remboursée par des versements périodiques, la plupart du temps des mensualités. Les conditions d’accès à ce type de crédit sont souples, mais l’acquéreur ne bénéficie d’aucune garantie.

Quelles sont les conditions d’acceptation d’une demande de crédit pour l’achat d’une auto ?

L’acceptation d’un crédit auto dépend de nombreux critères, et certains varient d’un établissement à l’autre. En général, l’établissement de crédit vérifie les capacités de remboursement du demandeur. Les critères les plus communs sont les suivants :

  • Les revenus disponibles : les revenus disponibles ne se limitent pas uniquement au salaire. Ils comprennent toutes les sources de revenus auxquelles le demandeur a accès (dividendes d’une entreprise, allocations, pension…).
  • Le taux d’endettement : cet élément permet de faire le point sur l’ensemble des dettes de l’acquéreur, pour en faire le ratio avec ses revenus disponibles. L’objectif est de déterminer si la situation financière de ce dernier lui permet de contracter une nouvelle dette.
  • La situation personnelle : la banque se penche également sur la situation personnelle du demandeur. Quelle est la composition de son foyer, son statut matrimonial, le nombre d’enfants à sa charge ? Son âge, sa nationalité, sa qualité de locataire ou de propriétaire…, toutes les informations importantes sont vérifiées.

Choisir son cordage de tennis
Quelles sont les différentes techniques d’impression ?