Comment réussir la culture de votre weed en intérieur ?

weed

Cultiver du cannabis en intérieur permet d’avoir une récolte toute l’année. Par contre, la culture comporte également de nombreux devoirs. Le but est alors d’aménager un bon jardin dans votre intérieur pour réussir votre culture. Peu importe le temps qu’il fait, cultiver de la weed en intérieur est devenu possible. Cela rend la culture plus faisable et plus accessible, mais surtout, il permet d’incriminer le fumeur de cannabis ordinaire car il n’aura plus besoin d’en acheter. L’autosuffisance sera votre profil principal. L’environnement de culture doit être parfaitement maitrisé afin d’obtenir la meilleure récolte possible, du choix des graines de weed jusqu’au séchage des feuilles, en passant par le contrôle des lumières artificielles.

Choisir la bonne variété de cannabis

La culture de cannabis est une activité concrète. Elle nécessite un équipement spécialisé. Pour cela, vous aurez besoin de kits d’éclairage, de ventilateurs, de filtres à charbon, de pots, d’éléments nutritifs et d’une tente de culture. Actuellement, la majorité des variétés de cannabis qui sont cultivées en intérieur sont spécialement adaptées pour être cultivées sous lumières artificielles pour un résultat optimal. Mais les variétés de cannabis d’extérieurs peuvent également être cultivés en intérieur et peuvent offrir des résultats plutôt satisfaisants. Elles sont moins adaptées et en général plus performantes lorsqu’elles sont en plein soleil. Si vous disposez d’un espace de croissance vertical limité, certaines variétés seront plus adaptées, c’est-à-dire les graines autofloraison, les hybrides féminisées, photopériodiques ou à dominance indica. Les plantes touffues et courtes qui finissent rapidement se présentent également comme un bon choix, notamment pour les débutants. Les producteurs en tentes ont plus d’options, de même pour ceux qui transforment toute une pièce en jardin de cannabis lorsqu’il s’agit de choisir les variétés à cultiver. Avec la méthode SOG, les autos ou les indicas trapues peuvent être récoltés en grand volume. Les variétés plus sativas et plus hautes se présentent aussi comme une option viable si l’espace vertical avoisine les 2 m. Visitez cette page pour plus d’informations concernant la culture du cannabis en intérieur.

Choisir entre des graines ou des clones

Commencer à cultiver de manière autonome est probablement préférable. Si le temps se présente comme un obstacle, partir des graines de cannabis ne vous fera pas nécessairement reculer. Neuf fois sur dix, les graines autofleurissantes battront à coup sûr les clones photopériodiques. En choisissant de commencer avec les graines féminisées, vous n’aurez plus besoin d’éliminer les plantes mâles. Il existe de nouvelles variétés de cannabis qui sont mises sur le marché de façon régulière. Pour mettre au point une bouture digne d’une coupe durant la Cannabis Cup, du temps sera nécessaire. Des fois, vous aurez même besoin d’attendre des années pour obtenir la bouture parfaite avec le moins de pathogènes indésirable possible.

Créer la bonne espace de culture

Sur les sites de vente spécialisés, vous pouvez acheter un espace de culture complet. Dans un pack, il y aura tous les accessoires de culture nécessaires. En général, les kits de culture se divisent en trois styles de culture : hydroponique, coco et sol organique. Ils possèdent tous une tente de culture. Pour les cultivateurs, le mode opératoire standard est de loger les plantes dans une tente de culture placée dans une chambre d’amis. Vous pouvez choisir parmi de nombreuses formes et de tailles différentes. Une chambre d’amis ou une armoire peut même être transformée en zone de culture. Il ne sera plus possible d’utiliser l’espace pour autre chose si vous avez choisi un jardin que vous avez monté vous-même. Dans ce cas précis, la zone de culture doit être parfaitement étanche à la lumière afin d’éviter les interruptions nocturnes. En ce qui concerne les variables de culture, il existe plusieurs méthodes pour cultiver de la bonne weed shark shock en intérieur. Quel que soit le style de culture ou le type de cannabis que vous préférez, vous devez contrôler parfaitement les facteurs critiques qui entrent en jeu dans la culture du cannabis. Parmi ces facteurs, vous pouvez citer le côté environnemental, le substrat, les nutriments, l’eau et la lumière. Elles peuvent être surveillées avec des outils pour avoir un contrôle optimal. A l’intérieur d’une chambre de culture, le thermo-hygromètre est essentiel. C’est la seule méthode pour suivre les niveaux d’humidité relative et les variations de température. Un pH-mètre est également un élément essentiel.

Le cycle de vie de la weed

Vous pouvez décider quand vos plantes de cannabis passeront à la floraison en contrôlant le cycle de la lumière. En cas de problème, la croissance végétative pourra être prolongée. Les plantes peuvent récupérer si vous maintenez un cycle de 18-6, c’est-à-dire 18 heures sous les lumières artificielles suivi de 6 heures dans le noir. La croissance végétative peut également être accélérée si besoin, notamment si vous cultivez du cannabis sativa. Pour les variétés à floraison rapide, leur floraison finit en 5 semaines contre 8 semaines environ s’il s’agit des variétés d’indica. Les hybrident prennent encore plus de temps à fleurir.

 

Les Maisons de Champagne à visiter à Epernay
Engager une agence de recouvrement de créances