La RMN lance sa filiale “Grand Palais Immersif” pour produire des expositions numériques

La Réunion des Musées Nationaux de la France a publié en janvier 2021 une annonce visant à créer le Grand Palais Immersif. Ce sera une filiale qui procèdera à produire, exploiter et diffuser les expositions numériques dans la capitale française ou ailleurs. Le but de la création de cette filiale est de devenir un leader concernant les expositions numériques des œuvres d’art. D’après un communiqué, la Réunion des Musées Nationaux a annoncé que ce projet aurait vu le jour à l’aide de l’engagement et le partenariat de la Réunion des Musées nationaux – Grand Palais lui-même avec VINCI Immobilier et la Caisse des Dépôts.

Un projet inspiré par le succès des expositions précédentes

Le projet a été inspiré après le succès des expositions précédentes, notamment de l’exposition Pompéi. Cette exposition a emmené les spectateurs à l’intérieur d’une éruption numérique. Des expositions d’objets authentiques ont eu lieu et de nombreux visiteurs étaient présents. D’après la Réunion des Musées nationaux – Grand Palais, cette exposition a dépassé les attentes, d’où la création du projet Grand Palais Immersif. Ce type d’exposition sera développée et pourra satisfaire grandement les visiteurs. Des scénographies immersives seront produites. La réalité virtuelle et la réalité augmentée sont les technologies utilisées lors de l’exposition.

Des galeries immersives bientôt

Des galeries immersives devraient alors voir le jour dans moins de cinq ans. Vous pouvez profiter de la révolution de la technologie numérique qui s’incrustera à l’intérieur des musées. Les investisseurs investissent dans ces recherches visant à révolutionner l’accès à des œuvres d’art. Le Grand Palais Immersif sera en partenariat avec de grands musées comme la musée du Louvre par exemple et des start-ups qui sont spécialistes dans le domaine de la numérisation.

La numérique à l’intérieur des musées

La technologie numérique s’est invitée à l’intérieur des musées depuis quelques années. En 2015, peu de musées utilisaient la réalité virtuelle pour réaliser des expositions. Si un sujet est jugé trop intellectuel ou que vous ne pouvez pas transporter l’œuvre d’art pour être exposé, les organisateurs de ces expositions ont utilisé la nouvelle technologie en reconstruisant en 3D les œuvres. Certains types d’œuvres étaient alors accessibles à tout le monde en utilisant la nouvelle technologie durant les expositions. Les expositions immersives comme le Grand Palais Immersif ne cessent de s’accroître en nombre après le succès des précédentes expositions. D’après les statistiques, le centre d’art numérique a réussi à rassembler aux environs d’un million et demi de visiteurs en 2019.

En 2022, Bourges ambitionne de devenir la première “Capitale française de la culture”
Europe : ces villes où admirer du Street Art